Rien de neuf depuis les années 60-70, on avance quand ?

Accueil Thématiques 03 – Environnement Rien de neuf depuis les années 60-70, on avance quand ?

La concertation est officiellement terminée depuis le 17 janvier à minuit.Vous ne pouvez plus participer au forum. Cependant, des réponses du maître d’ouvrage seront encore apportées à certaines questions du forum.

Ce sujet a 6 réponses, 6 participants et a été mis à jour par  Laurent Dupont-roc, il y a 8 mois et 1 semaine.

7 sujets de 1 à 7 (sur un total de 7)
  • Auteur
    Messages
  • #3347

    François CHENOT
    Participant

    Projet de tunnel sous le Semnoz

    J’ai étudié attentivement les documents diffusés. En résumé : il s’agit d’un projet essentiellement routier, présenté comme un projet propre mettant en valeur les transports en commun. Un comble !

    Il n’y a avec ce projet aucune rupture avec la logique actuelle. Celle-ci a pourtant démontré qu’elle aboutit à l’échec. Regardez ce qui s’est passé avec l’énorme nœud routier à Annecy Nord, qui devait fluidifier et sécuriser etc : saturé de tous côtés !

    Les chiffres présentés montrent un accroissement de trafic, présenté comme le résultat de l’augmentation de la population. Les chiffres intéressants ne sont pas fournis : de combien un tel projet fait augmenter le trafic du fait de la fluidification, à niveau de population égal ?

    La question de la qualité de l’air est escamotée. Il n’y aurait pas aggravation malgré l’augmentation de trafic, du fait de l’amélioration du parc automobile… Et je devrais me satisfaire de ça ! La question n’est pas d’éviter une aggravation, mais d’améliorer la situation actuelle pitoyable pour la qualité de l’air. J’attends d’ailleurs avec impatience le temps qui viendra de traduire nos dirigeants actuels devant la justice, pour atteinte grave à notre santé. Des systèmes de purification intégrale de l’air sont-ils prévus sur les cheminées d’aération du Semnoz et des tranchées couvertes ?

    Le projet présenté n’ose absolument rien d’un tant soit peu innovant. Si un tunnel doit être construit, pourquoi ne pas mettre un péage au niveau du tunnel, au moins pour les véhicules avec un seul passager ? Pourquoi ne pas interdire l’ancienne route, qui serait alors réservée aux riverains et transports en commun (avec investissement moindre) ?

    En tant qu’usager de la voiture et occasionnellement des transports en commun, je considère que la proposition faite n’est pas de nature à changer les comportements. Avec certes des temps de trajets bus raccourcis (mais en concurrence avec des temps de trajet automobile également raccourcis), avec une fréquence tous les 0h30 hors heure de pointe, rien ne se passera.

    Il y a plusieurs éléments clés pour déclencher un changement de comportement :
    – le fait de pouvoir aller prendre un transport en commun sans avoir à tenir compte d’un horaire (soit une fréquence de 10 minutes maximum, y compris en journée)
    – la possibilité de combinaison avec d’autres modes de transport (il est nécessaire de pouvoir laisser une voiture sur un parking gratuit, mais aussi de pouvoir prendre avec soit un vélo dans le transport en commun)
    – la rapidité de déplacement et sa souplesse. Cela implique une bonne conception du réseau limitant les correspondances pour les flux principaux. Qui sera intéressé par un bus dit BHNS, avec une vitesse commerciale moyenne de 25 km/heure ? (l’idée d’un bus rapide venu d’Albertville et Faverges qui emprunterait un éventuel tunnel ne figure pas dans le projet, montrant là encore sa grande pauvreté d’idées, pourtant les personnes venues du bout du lac n’ont pas besoin d’arrêts entre Sévrier et Annecy !)
    – les prix relatifs : pourquoi la route serait-elle « gratuite », c’est à dire payée par moi (entre autres), de plus sans mon accord, et les transports en commun payants ? Ce choix que vous perpétuez est un choix honteux (car c’est bien un choix politique).

    Imaginons à présent des élus courageux et ambitieux. Sur l’agglomération d’Annecy, les tracés pour un vrai réseau de transport en commun performant et motivant sont simples :
    – Saint Jorioz – zone de Vovray – Centre ville Annecy – parc des Glaisins
    – Centre ville Annecy – Meythet – Grand Epagny – La Balme de Sillingy
    Vous aves là les deux lignes de tramway à construire.
    On peut ajouter : Talloires – Centre ville (et Talloires – Col de La Forclaz, modalités à définir)
    Le système que je connais mal mais qui a été évoqué par certains (cabines 4 / 6 personnes, de type station de ski, sur rail) mériterait d’être aussi étudié car peut-être moins cher et plus souple que le tramway. Si avec tout ce que je vous dis, vous n’arrivez pas à une solution performante …

    (François Chenot, Talloires)

    #3375

    Philippe Boyer
    Participant

    C’est bien d’avoir l’avis d’un habitant de la rive Est. Car a-priori la rive Est est moins pénalisée par le projet.
    Pendant des décennies les politiques locaux se sont affrontés sur les questions de mobilité pour aboutir à la situation que nous connaissons : des voitures partout, la Sibra inefficace. S’ils s’étaient accordés avec intelligence on bénéficierait aujourd’hui du réseau dont vous parlez, et on ne mettrais pas 3/4 d’heure pour faire cran gevrier les
    Glaisins. L’explosion démographique ne date pas d’hier, si on fait le bilan ils ont pris peu de décision et à chaque fois, des mauvaises. La dernière en date en cours de réalisation : la triple voie sur l’autoroute au niveau de Pringy. C’est la route des frontaliers. Si un jour la Suisse n’a plus besoin d’eux, l’ouvrage sera inutilement surdimmensionné, alors qu’avec une ligne ferroviaire il suffit d’ajuster les cadences.

    #3665

    Anne PLU
    Participant

    La qualité de vie dans le grand Annecy est fortement dégradé par l’importante circulation automobile (mauvaise qualité de l’air, bruit, dégradation du paysage). Face à l’engorgement des routes, la solution proposée est : encore plus de routes ! Les conséquences sont prévisibles : un étalement urbain plus important (puisqu’on se déplace plus vite on peut habiter plus loin) et un trafic plus important d’où des nuisances augmentées. Pour quels résultats ? Une fluidification du trafic éphémère puisque les faits montrent que plus on construit de routes, plus les gens prennent leurs voitures, et que le trafic augmente jusqu’à saturation.
    Où est la prise en compte de l’environnement ? « Une baisse globale de la pollution en 2030 grâce à l’évolution du parc de véhicules ». On pourrait rire si le sujet n’était pas aussi grave. On n’essaie pas de diminuer le trafic, non, on fait tout pour qu’il augmente en disant ce n’est pas grave, le parc automobile finira bien par être moins polluant.
    Des solutions existent pourtant : pistes cyclables, tram, bus vraiment efficaces avec des temps de parcours et des fréquences attractives, et non un BHNS qui semble là uniquement pour donner un semblant de touche verte au projet.
    Le projet actuel manque de modernité. L’avenir ce sont les circulations douces et les transports en commun pas la voiture.

    #3746

    François CHENOT
    Participant

    Lignes de tramway à construire. J’ai écrit :
    – Saint Jorioz – zone de Vovray – Centre ville Annecy – parc des Glaisins
    – Centre ville Annecy – Meythet – Grand Epagny – La Balme de Sillingy
    j’ajoute à mon commentaire :
    – Zone de Vovray – Seynod

    (et aussi : Talloires – Centre ville, et Talloires – Col de La Forclaz, modalités à définir)

    #4096

    Le maître d’ouvrage
    Admin bbPress

    Bonjour, nous vous remercions pour votre contribution sur ce forum.

    Concernant l’augmentation de trafic du fait de la fluidification de la RD1508, à population égale : elle a été estimée, sur la base d’enquête réalisée auprès d’environ 4 600 usagers à 300 véhicules par jour qui se reporterait sur la RD1508 au lien d’emprunter l’A41 car le nouvel itinéraire par le tunnel serait plus rapide.
    Sur les systèmes de purification : Il n’existe malheureusement pas de dispositif permettant la purification intégrale de l’air vicié en sortie de cheminée. Un choix doit être fait entre le traitement spécifique d’un ou deux polluants, ou la dilution uniforme de tous les polluants. La réglementation en vigueur en France, une des plus restrictive au monde, prescrit des limites d’exposition de la population pour quelques-uns seulement des polluants, ceux jugés potentiellement nocifs pour la santé. Le projet actuel prévoit pour toutes les zones de rejets d’air vicié un dispositif de dilution dimensionné pour respecter, avec une marge importante, la réglementation en vigueur. C’est cette hypothèse qu’a pris en compte ATMO dans son étude sur la qualité de l’air avec ou sans projet LOLA, étude dont les résultats peuvent être consultés en ligne. La justification de dispositifs particuliers de traitement sera analysée dans la phase suivante des études.

    Enfin votre remarque sur les possibilités d’avoir un tunnel payant ou réservé aux covoitureurs, ou de réserver la RD1508 vers les marquisats aux transports en commun et aux riverains est intéressante et sera intégrée au bilan de la concertation.

    #4777

    Jacques Deries
    Participant

    Effectivement, on se demande quand va-t-on avancer avec des réelles propositions innovantes.
    Devant les défis environnementaux et sociétaux, ce projet de tunnel est en total décalage, on pourrait dire « en marche arrière ».

    De plus la « concertation » veut vendre son projet de tunnel, ce qui n’est pas très honnête (normalement une concertation devrait mettre plusieurs propositions à égalité).

    #5174

    Laurent Dupont-roc
    Participant

    Voilà par exemple une façon innovante pour réduire les circulations carbonées :
    https://www.strasbourg.eu/nouvelles-regles-de-livraison-au-centre-ville
    Objectif indiqué : 100% des livraisons en véhicule propre à l’horizon 2021-2022 !
    Ceci, qui traite des livraisons en centre ville, est en place, et complète bien d’autres mesures relatives à la mobilité des personnes.

7 sujets de 1 à 7 (sur un total de 7)

La concertation est officiellement terminée depuis le 17 janvier à minuit.

Une concertation engagée par