Soutien au projet d’amélioration des conditions de circulation

Accueil Thématiques 07 – La concertation Soutien au projet d’amélioration des conditions de circulation

La concertation est officiellement terminée depuis le 17 janvier à minuit.Vous ne pouvez plus participer au forum. Cependant, des réponses du maître d’ouvrage seront encore apportées à certaines questions du forum.

Ce sujet a 6 réponses, 7 participants et a été mis à jour par  Philippe Boyer, il y a 5 mois.

7 sujets de 1 à 7 (sur un total de 7)
  • Auteur
    Messages
  • #4453

    Jean-Paul AMOUDRY
    Participant

    La saturation des itinéraires routiers sur les rives ouest et est du Lac d’Annecy crée une situation très préoccupante à divers titres :
    – la sécurité des usagers, et du Public en général ;
    – la dégradation de la qualité de l’air ;
    – des durées de parcours excessives au regard des distances à parcourir.

    Ces problématiques définissent les objectifs à atteindre et réaliser : améliorer les conditions de sécurité des usagers, réduire la pollution atmosphérique due aux véhicules thermiques, diminuer et garantir les temps de parcours.

    La réalisation de ces trois objectifs ne peut résulter d’une unique action, et nécessite la mise en œuvre de plusieurs solutions.

    Le Conseil Départemental de Haute-Savoie et l’Agglomération Annécienne ont défini un programme qui apporte une part essentielle de ces solutions.

    Il s’agit du projet LOLA : « Liaisons Ouest du lac d’Annecy », auquel nous apportons notre total soutien.

    Ce programme prévoit en premier lieu la création d’un service de BHNS, « Bus à Haut Niveau de Service » entre Annecy et Duingt.

    Comme la saturation de la voie est essentiellement due aux mouvements pendulaires de circulation des habitants de la rive ouest, le BHNS offrira, à une part importante des usagers de l’itinéraire, le moyen de se déplacer sans utiliser leurs véhicules personnels et avec une garantie de temps de parcours très raisonnable.

    A cette diminution du nombre de véhicules légers, le projet ajoute un deuxième atout d’importance : la création d’un tunnel sous le Massif du Semnoz permettra de diviser les flux de circulation entre Annecy et Sevrier, et offrira aux personnes se rendant : à l’Autoroute Annecy Sud, au Centre Hospitalier, à l’aéroport d’Annecy-Meythet, et aux importantes zones d’activités du Sud et de l’Ouest annéciens, le bénéficie d’un accès direct par le Tunnel, sans être tenus, comme actuellement, de traverser le centre historique d’Annecy.

    En réduisant les embouteillages et ralentissements, ce schéma de circulation diminuera la production de gaz à effet de serre, et avec une circulation plus fluide, les véhicules de secours pourront circuler plus facilement et intervenir plus rapidement et efficacement.

    Ainsi, le projet LOLA contribuera à répondre aux 3 enjeux de la sécurité, de la qualité de l’air et de la durée des trajets.

    Ce programme est donc nécessaire.

    Sera-t-il suffisant ?

    Nous pensons que d’autres voies et moyens complémentaires, doivent être explorés et mis en œuvre.

    En premier lieu, les usagers de la route sont instamment invités à utiliser des véhicules à mobilité décarbonée (véhicules électriques), afin de réduire les émissions de particules fines et les gaz à effet de serre. Les communes et le département de Haute-Savoie se dotent actuellement d’un ambitieux et dense réseau de bornes de recharge, afin que les automobilistes puissent utiliser en toute sécurité et garanties techniques ce moyen de mobilité décarbonée sur des itinéraires de faible distance.

    De même, la réalisation actuellement en cours d’un ambitieux programme de déploiement de la fibre optique va offrir à court et moyen terme toutes possibilités de services : télétravail, télémédecine, e-administration, etc.., autant d’usages futurs qui devraient contribuer à réduire les déplacements.

    Enfin, le BHNS peut être considéré comme la première étape, indispensable, de création d’un réseau de transport collectif performant.

    Mais cette infrastructure aura l’avantage de permettre ultérieurement son évolution comme équipement support d’un tram, quand et si la démographie le permettra.

    Sylviane REY et Jean-Paul AMOUDRY
    Conseillers Départementaux du Canton de Faverges

    #4548

    Bruno d’Halluin
    Participant

    Madame et Monsieur des Conseillers Départementaux,

    Vous dites : « ce schéma de circulation diminuera la production de gaz à effet de serre ».
    Vous n’avez certes pas tout à fait tort puisque l’étude ATMO (page 42) disponible sur ce site LOLA nous indique que ce projet ferait baisser les émissions de CO2 de… 0,1% à l’horizon 2030.
    Le sujet est assez sérieux pour regarder les chiffres en face et constater que ce projet est en totale contradiction avec :
    – les préconisations du GIEC de baisser nos émissions de CO2 de 45% d’ici 2030
    – les engagements européens de baisser nos émissions de GES de 40% d’ici 2030
    – les engagements français de les baisser de 75% d’ici 2050.

    Avec ce projet LOLA, on continuera donc à émettre toujours autant de CO2 (certes à 0,1% près) et donc à faire encore augmenter le taux de CO2 dans l’atmosphère (qui a atteint un nouveau record en 2017), ce qui inscrit ce projet exactement dans la trajectoire du scénario funeste du GIEC où, je cite, « aucun effort d’atténuation supplémentaire n’est déployé » et conduisant à une augmentation catastrophique de 4 à 5°C d’ici 2100.

    Enfin force est de constater que le climat n’est pas une préoccupation majeure des maîtres d’ouvrage puisqu’il n’y a pas un mot sur l’impact climatique du projet dans le dossier de concertation, comme si ça n’était pas un sujet.

    Cordialement

    #4550

    David Sanchez
    Participant

    « Comme la saturation de la voie est essentiellement due aux mouvements pendulaires de circulation des habitants de la rive ouest, le BHNS offrira, à une part importante des usagers de l’itinéraire, le moyen de se déplacer sans utiliser leurs véhicules personnels et avec une garantie de temps de parcours très raisonnable. »

    >>> Comment est-ce possible? le bus actuel met déjà plus d’une heure… avec l’augmentation du trafic entre Faverges et Duingt, le bus – pris dans le trafic n’ira pas plus vite que maintenant voire m^me moins vite. Comment pouvez vous dire que le BHNS sera une solution?

    « A cette diminution du nombre de véhicules légers, le projet ajoute un deuxième atout d’importance : la création d’un tunnel sous le Massif du Semnoz permettra de diviser les flux de circulation entre Annecy et Sevrier, et offrira aux personnes se rendant : à l’Autoroute Annecy Sud, au Centre Hospitalier, à l’aéroport d’Annecy-Meythet, et aux importantes zones d’activités du Sud et de l’Ouest annéciens, le bénéficie d’un accès direct par le Tunnel, sans être tenus, comme actuellement, de traverser le centre historique d’Annecy. »

    >>> FAUX. Comptez, s’il vous plais, comptez… Tous les chiffres sont dans les documents fournis sur ce site. Il y aura plus de voitures autour du lac en 2030 AVEC le projet que sans le projet.. Plus de voiture entre Doussard et Faverges.. Encore une fois, il est faux de dire qu’il y une diminution du trafic. je ne l invente pas, tout est dans les chiffres fournis par le maitre d’oeuvre .

    « En réduisant les embouteillages et ralentissements, ce schéma de circulation diminuera la production de gaz à effet de serre, et avec une circulation plus fluide, les véhicules de secours pourront circuler plus facilement et intervenir plus rapidement et efficacement. »

    >>> Encore une fois, comment pouvez vous affirmer cela?

    « Ainsi, le projet LOLA contribuera à répondre aux 3 enjeux de la sécurité, de la qualité de l’air et de la durée des trajets. »

    >>> plus de voiture égale plus de sécurité? comment ?
    plus de voiture égale une meilleur qualité de l’air? comment ?
    plus de voiture égale une moindre durée des trajets? comment ?

    La qualité de l’air sera encore déplorable avec le projet car il ne diminue en rien le trafic. Au moment ou le GIEC nous prédit un destin funeste, vous soutenez un projet anti environnemental qui met la voiture au centre de tout. Aucune vision d’avenir pour notre région et notre lac. Etant élus de notre canton, vous vous devez de nous aider à circuler plus proprement et nous permettre de choisir notre mode de transport, de sauvegarder notre environnement et notre air, d avoir une vision d’avenir nouvelle et audacieuse et pas de soutenir un projet archaïque datant de 50 ans.

    « En premier lieu, les usagers de la route sont instamment invités à utiliser des véhicules à mobilité décarbonée (véhicules électriques), afin de réduire les émissions de particules fines et les gaz à effet de serre. Les communes et le département de Haute-Savoie se dotent actuellement d’un ambitieux et dense réseau de bornes de recharge, afin que les automobilistes puissent utiliser en toute sécurité et garanties techniques ce moyen de mobilité décarbonée sur des itinéraires de faible distance. »

    >>> Je bondis en vous lisant. Sachant le prix d’une voiture. Nous nous invité à faire quelque chose que beaucoup de gens n’ont pas les moyen de faire. Mais nous aidez vous a le faire? NON. Croyez vous que tout le monde préférerait prendre sa voiture diesel et payer 70 euros le plein 2 fois par mois ou rouler avec une voiture électrique pour presque rien ?

    « instamment invités »… franchement ? c’est à la limite de l’insultant je trouve.
    Pitiez, ayez une vision plus ambitieuse. Développez des moyens décarbonné (train – bus électriques) plutôt que d’inviter les gens à faire ce qu’ils ne peuvent pas faire.

    « De même, la réalisation actuellement en cours d’un ambitieux programme de déploiement de la fibre optique va offrir à court et moyen terme toutes possibilités de services : télétravail, télémédecine, e-administration, etc.., autant d’usages futurs qui devraient contribuer à réduire les déplacements. »

    >>> Combien de personnes cela touche-il ? c est une goute d’eau à mon sens et un prétexte pour vous politicien pour faire croire que vous prenez le problème en compte en espérant qu’il se résoudra magiquement par l’intervention d’un tiers

    « Enfin, le BHNS peut être considéré comme la première étape, indispensable, de création d’un réseau de transport collectif performant.

    Mais cette infrastructure aura l’avantage de permettre ultérieurement son évolution comme équipement support d’un tram, quand et si la démographie le permettra. »

    >>>Je suis en complet désaccord. La première étape est de mettre plus de bus, de les rendre moins chers!! 3.5 euros pour faire Faverges Annecy soit 7 euros aller-retour.!!! 10 si l’on prend le bus à Annecy. C’est bien trop cher. Quel sera le pris du BHNS ? le même ? c’est l’échec assuré….
    Le tram est une nécessité maintenant et aucun prétexte de démographie ne saurait être mis en avant. Une politique audacieuse et avant-gardiste ne saurai souffrir de prétextes de rentabilité du tram ou autres fausses excuses que l’on nous sert a chaque fois.

    L’inaction de l’état et des politiques en matière de protection environnementale est flagrante et vous avez votre part de responsabilité en tant qu’élus. Vous n’êtes pas sans savoir l’action récemment menée par 4 associations contre l’état en raison de son ‘inaction dans la lutte pour la protection de l’environnement. Plus 1.5 millions de signatures d’une pétition soutenant cette action ont été recueillis en moins d’une semaine. Les citoyens sont près…. L’êtes vous ?

    David Sanchez

    #4578

    Maxime Bonjour
    Participant

    Les réponses n’ont pas traîné !
    Comme j’ai pris le temps d’en écrire une de mon côté, je la poste également.

    Quelques précisions :

    1) « le BHNS offrira, à une part importante des usagers de l’itinéraire, le moyen de se déplacer sans utiliser leurs véhicules personnels »

    Comme on ne contraint pas dans le même temps l’utilisation du véhicule personnel, le report modal ne se fera pas, c’est ce que dit l’étude de trafic (moins de 1 % de report modal).

    2) « En réduisant les embouteillages et ralentissements, ce schéma de circulation diminuera la production de gaz à effet de serre »

    C’est faux, le schéma de circulation prévu en 2030 (convention Agglomération – Département) entraîne une hausse des émissions de gaz à effet de serre de 14 %.

    3) « le projet LOLA contribuera à répondre à l’enjeu la qualité de l’air »

    C’est faux, la seule explication de l’amélioration de la qualité de l’air réside dans le renouvellement du parc automobile. Au contraire, la situation – certes meilleure qu’aujourd’hui – est moins bonne que sans le projet (Source : rapport ATMO).

    4) « véhicules à mobilité décarbonée (véhicules électriques) »

    Il n’est pas possible de qualifier une voiture électrique de véhicule « décarbonée ». Du carbone, elle en produit. La balance est à son avantage seulement après environ 50.000 km (Source : Ademe 2016).

    5) « afin de réduire les émissions de particules fines »

    Passer d’un vieux véhicule thermique à un véhicule électrique neuf ne réduit pas plus les émissions de particules fines que de passer à un véhicule thermique neuf (Source : Airparif). Le vrai gain, il est sur les Nox.

    6) « le déploiement de la fibre optique devraient contribuer à réduire les déplacements »

    Si c’est effectivement le cas, pourquoi ne pas prendre cela en compte dans les prévisions de trafic ? Peut-être que ce plan ambitieux pourrait contribuer à rendre caduc la convention Agglomération – Département, basée sur une augmentation de 19 % des kilomètres parcourus en voiture ?

    #4646

    Ignace VIRZI
    Participant

    Bien sûr on peut avoir un avis très structuré d’un « licencié en droit ».

    En mettre une tartine.

    Mais, sauf si c’est un homonyme,

    il est honnête de dire que l’on est un élu du conseil général depuis 1992

    et actuellement encore élu du conseil départemental porteur du projet.

    #4989

    Olivier BARRY
    Participant

    Oui au tunnel au BHNS et à la NVU (2), absolument nécessaires .
    LOLA est le projet le plus adapté aux besoins actuels et à moyen terme de notre Agglo et correspondant le mieux à nos possibilités financières.
    Sur 3 point:
    1 le caractère irréaliste du Tram (la solution miracle),
    2 la nécessité de redonner de l’air (dans tous les sens du terme) aux habitants de la rive ouest du Lac et du pays de Faverges qui perdent chaque jour des heures dans le trafic et souffrent d’un air dégradé à cause des bouchons fréquents,
    3 la nécessité de penser aussi aux riverains de la nouvelle voie urbaine d’accès au tunnel
    1) J’ai recherché les coûts des tramways récemment construits en France dans des Agglo (plus ou moins) comparables : au minimum 22 M€ le km, alors que les opposants prétendent qu’on peut construire un tram pour moins de 10 M€ le km… (voir tableau joint).
    Prétendre qu’un tram peut être réalisé à 10 M€ le km est pure désinformation :
    On nous vente le tram de Besançon comme le moins cher de France :
    Or le « tram court » de Besançon ( 19 rames espagnoles de 24 mètres de long, capacité unitaire de 132 personnes dont 38 assises, capacité escomptée à terme de 47 000 voyageurs/jour) a coûté 254 millions d’€, pour 14,5 km et 31 stations, soit 17 M€ le km, et non 14 M€/le km comme prévu initialement..
    https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/le-tramway-le-moins-cher-de-france-a-besancon-7774018270. On nous parle de la 2ème Ligne du tram de Valenciennes, en oubliant le coût faramineux de la 1ère Ligne (30 M€ le km..!)
    Le coût moyen de 21,12 M€/km observé sur 8 lignes réalisées dans les 12 dernières années dans des Agglo (presque) comparables à celle d’ANNECY est donc largement inférieur au coût réel… (voir tableau en annexe )

    2) Je suis très préoccupé (siégeant au Conseil d’Administration et dans diverses commissions du SDIS) par l’asphyxie de la RD 1508 (chaussée sur-occupée… mais aussi pollution due aux rejets de gaz polluants par les voitures et camionnettes bloquées dans les bouchons) :
    c’est une menace permanente pour la santé des riverains, mais aussi pour les services d’ambulances et surtout de secours à personnes (SAMU, Pompiers …) qui mettent beaucoup trop de temps pour rejoindre l’hopital d’Annecy situé au nord de la ville !
    C’est vraiment un danger pour de nombreuses vies, et en cas d’accident grave sur la RD 1508, ou de catastrophe, on voit que toute la rive gauche peut être carrément bloquée ..
    Le tunnel est donc une mesure de sécurité indispensable non seulement pour fluidifier la circulation, permette la réalisation d’un BHNS et réduire la pollution, mais aussi pour offrir en cas de catastrophe une « sortie de secours » à tout un territoire… On aurait dû le réaliser beaucoup plus tôt…, certes…!
    3) Enfin, s’agissant de l’accès au tunnel côté Annecy, – qui concerne au bas mot plusieurs milliers d’habitants, – dans les quartiers de BARRAL et du VAL VERT à SEYNOD, (plus de 3000 habitants) situés juste au dessus de l’actuelle avenue Zanarolli déjà bien encombrée en journée pour l’accès à une des principales zones d’activites économiques de l’agglo-, ainsi que les milliers de personnes travaillant dans le secteur de Vovray Trois Fontaines, les lycées St-Michel, IPAC, etc.. – le projet de « NVU » avec une tranchée couverte, prévue dans le scénario n°2, réalisée dans la partie la plus urbanisée du tracé LOLA permettra une meilleure fluidité du trafic, et surtout une moindre pollution, tant sonore que chimique…
    Cette hypothèse n°2 permet aussi de prendre en compte la protection des futures zones d’habitat programmées dans le quartier des Trois Fontaines, où sont prévus quelques 1500 logements (3500 nouveaux habitants) et des activités, puisque la ville est contrainte de construire en cœur urbain…
    Seul ce scénario n°2 est capable de répondre à ces différentes contraintes : il offre les conditions nécessaires pour un aménagement urbain de qualité dans ce secteur (actuellement peu attractif, bien qu’aux portes du centre ville d’Annecy et de la vieille ville). Il est impératif pour les habitants actuels et futurs que le projet lOLA ne dégrade pas encore plus le secteur c’est’, au contraire, une opportunité urbanistique, pour éviter les nuisances sonores et la coupure urbaine et pour favoriser le développement Est-Ouest des modes doux en surface…entre le sud d’Annecy et son centre..

    #5030

    Philippe Boyer
    Participant

    M. Barry, le coût du tunnel approche de 100 millions d’€/km… Alors même si le km de tram coûte 30 millions d’€ c’est un investissement qui ressemble à une bonne affaire sur le nombre de personnes transportées, supérieur à celui du tunnel (capacité Max de 1000 véhicules heures), et surtout sur le plan environnemental. La pollution d’annecy est aujourd’hui établie, cela aura une incidence rapide sur le lac qui était réputé le plus propre d’Europe.
    Concernant les bouchons de la rd508, on les retrouvera de chaque côté du tunnel et dans le tunnel lui-même. Je ne suis pas sûr qu’une ambulance passe entre les files de voiture dans le tunnel, aussi facilement que sur la rd508. En admettant que par faible circulation elle gagne 5mn en passant par le tunnel, elle les reperdra automatiquement sur les secteurs de saint Jorioz et Duingt qui vont subir l’augmentation du trafic.
    Vous faites malheureusement partie des gens qui ne jurent que par une croissance débridée et un développement exponentiel de l’economie et de la population, les 2 étant liés puisque la première fait venir la deuxième. Est-ce qu’on a la place à Annecy pour accueillir tout le monde, les nouveaux arrivants s’apercevant rapidement que la promesse de la carte postale n’est pas tenue ? D’autant plus que les infrastructures n’ont pas suivi ce développement, tous les automobilistes s’en aperçoivent. Vous pensez que les 1500 nouveaux véhicules du programme des 3 fontaines (en comptant une voiture par foyer) vont se diluer comme par magie dans le trafic grâce au tunnel ? Parce que de l’autre côté, les échangeurs sud et nord n’ont pas besoin de ça pour être saturés, ils le sont déjà tous les jours.
    Comme il n’y a jamais eu de volonté politique pour offrir des alternatives, on se retrouve coincé avec un projet monolithique qui au mieux ne sera pas prêt avant 10 ans. D’ici là ce sera l’enfer tout autour du lac, dans annecy et sa périphérie jusqu’à Sillingy. On pourra remercier nos grands décideurs d’etre resté les mains dans les poches.
    Les solutions sont pourtant simple, tram train entre albertville et annecy, plan de circulation revu et corrigé dans toute la cluse en faveur du vélo. Dispositif de covoiturage efficace en attendant un nouveau projet de liaison entre annecy et la suisse : les mini parkings à Annecy sud, 15.1 et nord n’incitent personne à ces nouvelles pratiques citoyennes.

    2019, une bonne année pour enterrer le tunnel.

7 sujets de 1 à 7 (sur un total de 7)

La concertation est officiellement terminée depuis le 17 janvier à minuit.

Une concertation engagée par