Présentation de la concertation

PRÉSENTATION DE LA CONCERTATION

Liaisons Ouest du lac d'Annecy

La concertation publique

S’agissant d’un projet essentiel pour l’avenir des déplacements sur l’agglomération et les territoires voisins, le Département de la Haute-Savoie et le Grand Annecy ont souhaité conduire une concertation publique la plus large possible dans un esprit d’échange et d’ouverture à toutes les sensibilités.
Celle-ci se tient du 17 octobre au 31 décembre 2018.
Les deux collectivités ont demandé à la Commission nationale du débat public (CNDP*) de les accompagner et les conseiller pour offrir les meilleures garanties du bon déroulement de cette concertation. La CNDP a nommé à cet effet une personnalité indépendante, garante de la concertation : Isabelle Barthe.
C’est un dispositif ambitieux qui est mis en oeuvre pour susciter une large participation à cette concertation et la rendre féconde.

 

Un dispositif d'information et de débat important

  • Rendez-vous aux réunions publiques et aux ateliers thématiques.
  • Prenez connaissance du dossier de concertation complet et des différentes études menées sur le site www.liaisonsouest-lacannecy.fr et également dans les mairies directement concernées par le projet*.
  • Exprimez-vous sur le forum internet du site et sur les registres mis à disposition dans les mairies directement concernées par le projet*.
    • Vos commentaires et réflexions seront officiellement enregistrés et pris en compte pour le bilan de la concertation.
  • Suivez l’actualité de la concertation sur le site internet et inscrivez-vous pour recevoir la lettre d’information par mail.
  • Suivez la concertation et réagissez sur les réseaux sociaux.

*les mairies où vous pouvez consulter le dossier de concertation et où des registres d'observation sont mis à votre disposition : 

Mairie d'Annecy, Mairie de la commune déléguée de Cran-Gevrier, mairie de Doussard, mairie de Duingt, mairie de Faverges, mairie de Giez, mairie de Lathuile, mairie de Saint-Jorioz, mairie de Sevrier, mairie de la commune déléguée de Seynod, mairie de Val de Chaise.

 

L’expérience de l’usager au cœur de la concertation

L’un des principes forts de la concertation est l’égalité de la parole et la reconnaissance de l’expertise d’usage du citoyen.
L’expérience du quotidien, la connaissance des lieux, des trajets et itinéraires, les routines que l’on met en place, les obstacles que l’on rencontre sont autant d’informations capitales pour compléter le savoir professionnel et éclairer la décision publique.

 

*La CNDP c’est quoi ?

La Commission nationale du débat public est une autorité administrative indépendante dont la mission est d’informer les citoyens et de faire en sorte que leur point de vue soit pris en compte dans le processus de décision lors de l’élaboration des grands projets d’aménagement : « Vous donner la parole et la faire entendre. »
Cette prise de parole se fait soit dans le cadre d’un débat public organisé par ses soins et pour lequel elle nomme une commission particulière, soit dans le cadre d’une concertation menée par le maitre d’ouvrage et pour laquelle, dans le cadre de sa mission de conseil, elle nomme un garant.

Le PDU du Grand Annecy également en concertation

Le Grand Annecy engage la concertation de son Plan de déplacements urbains (PDU) en même temps que la concertation sur le projet de liaisons Ouest du lac d’Annecy. En effet, ce dernier est considéré comme une donnée essentielle par rapport au PDU.
Cette double consultation poursuit donc un objectif de cohérence et vise à donner aux publics la meilleure lisibilité des enjeux de mobilité. Certaines réunions publiques ou ateliers seront donc organisés en commun permettant d’aborder les deux sujets.

 

La concertation, et après ?

À l’issue de la concertation, un bilan sera dressé, dont la maîtrise d’ouvrage se nourrira pour délibérer sur la poursuite ou non du projet, ses évolutions éventuelles et son phasage.
Si la poursuite du projet est alors décidée, il fera l’objet d’études approfondies, notamment une étude d’impact environnemental qui sera soumise à l’avis de l’Autorité environnementale (procédure d’évaluation environnementale).
La participation du public doit être continue jusqu’à l’enquête publique, puis, si le préfet délivre les autorisations nécessaires (déclaration d’utilité publique notamment), elle se poursuivra jusqu’à la phase de travaux et de livraison des ouvrages.

 

Une concertation engagée par